août 2009

1-800-flowers.com ouvre un store dans Facebook ou comment concilier réseaux sociaux et e-commerce

1-800-Flowers

Nombreux sont ceux qui annoncent une révolution dans le commerce électronique avec la montée en puissance des réseaux sociaux et plus généralement du Web 2.0. S’il est clair que les conversations entre clients au sein de différentes communautés (familiales, amicales, professionnelles, d’intérêt, etc...) modifient certainement le déroulé du processus d’achat et influencent certaines décisions d’achat, il n’en demeure pas moins qu’à ce jour très peu de transactions marchandes se réalisent réellement grâce aux réseaux sociaux ou dans les réseaux sociaux eux-mêmes.

La décision du site américain 1-800-Flowers.com d’ouvrir un magasin au sein du réseau social Facebook constitue une réelle avancée dans l’intégration des réseaux sociaux dans le processus de vente. Jusqu’alors, les marques et entreprises se contentaient de créer dans Facebook des pages pour leurs « fans » (2691 fans pour 1-800-Flowers.com en août 009) et gérer une communication soit événementielle, soit promotionnelle sur ce type de pages. On reste donc dans l’animation classique d’une communauté de clients, qui aujourd’hui, s’adjoint de plus en plus le site de micro-bloging Twitter, comme 1-800-Flowers.com : http://twitter.com/1800flowers.

1-800-flowers_on_twitter

La page de 1-800 flowers.com permet donc directement depuis Facebook de commander un bouquet de fleur sans passer par leur site traditionnel.

1-800_facebook


Internet retailing parle de « distributed internet retailing ». Que faut-il entendre par ce terme ? Tout simplement que la distribution en ligne, même pour un pure player, ne peut aujourd’hui se limiter à son seul site marchand. L’acquisition des clients étant de plus en plus coûteuse, être présent dans les espaces numériques où se trouvent les clients, permet de toucher une clientèle qui passe de plus en plus de temps dans ces espaces.
Ainsi, il est de plus en plus commun que les stratégies multi-canaux en ligne combinent un site marchand de la marque, un store sur des marketplaces comme eBay, Amazon, Pixmania (et désormais Facebook qui trouve là un moyen de monétiser son audience).



Bookmark and Share

Imprimer cette page

|