juil. 2008

La sécurité des paiements en ligne : les données 2007

masterCardcarte VISA

La récente publication des données de l’année 2007 sur la fraude à la carte bancaire offre l’occasion de revenir sur la question de la sécurité des transactions en ligne et plus particluièrement de leur paiement en ligne, élément central de la confiance en ligne, abordé dans le chapitre 4 de l’ouvrage (pp. 133-139).
Le paiement en ligne constitue toujours en 2008 un frein à l’achat en ligne pour une partie des consommateurs (cf. le chapitre 1 sur cette question)

Que disent réellement les chiffres de « l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement », organisme dépendant de la Banque de France?

La publication du rapport 2007 permet de bien comprendre le niveau de la fraude, son évolution, et sa nature.

Le taux de fraude à la carte bancaire reste à un niveau très faible en France en 2007: 0,062% contre 0,064% en 2006. Il s’agit là du pourcentage de transactions frauduleuses et non du montant de la fraude. Celui-ci représente 268,5 millions d’euros en évolution de 6% par rapport à 2006 (le montant total des transactions par carte bancaire en 2007 s’élève à 430,7 milliards d’euros).
Pour les paiements par carte bancaire en ligne, le tableau ci-dessous détaille l’évolution de ce type de fraude.

fraude_lite

Selon l’Observatoire, « Les analyses statistiques menées par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) corroborent les données collectées par le Groupement des Cartes Bancaires « CB », tout en faisant apparaître que ces dernières intègrent probablement environ 20 % de contestations qui s’avèrent finalement régularisées par les porteurs. Les analyses comparées du Groupement des Cartes Bancaires « CB » et de la Fevad sur l’échantillon de cette dernière montrent une stabilité du taux de fraude sur les transactions nationales à distance pour les cartes de type « interbancaire », à 0,12 % (0,13 % en 2006). Cet écart significatif avec le taux de fraude global des paiements à distance relevé par
l’Observatoire (0,236 %) suggère, comme l’an dernier, que le taux de fraude est moins élevé chez les spécialistes du commerce électronique. Le taux de fraude varie en effet selon les secteurs d’activité, et même d’un commerçant à l’autre, selon les mécanismes de sécurité mis en oeuvre
 » (p. 22).

L’analyse des fraudes par origine (France ou étranger) est également éclairante quant à la fraude en ligne, comme l’illustre le tableau suivant:
fraude_etranger

La fraude à la carte bancaire est donc une réalité bien supérieure en proportion aux autres transactions à la carte bancaire et plus encore lors de paiement sur des sites étrangers. Cette donnée explique certainement la faible croisance des commandes en ligne entre pays au sein de l’Union Européenne, comme l’étude de l’Union le notait en juin 2008 (voir cet article). Il faut toutefois noter que les statistiques des adhérents de la FEVAD sont bien inférieures à celle de l’Observatoire et démontre que les sites marchands expérimentés ont de bien meilleurs niveaux de sécurité que l’ensemble des sites marchands.


Bookmark and Share

|

Mistergooddeal: ouverture de points retraits

La récente campagne télévisée de Mistergooddeal (cf. vidéo ci-dessous) met l’accent sur deux freins importants à l’acte d’achat en ligne: la livraison et le service après vente (cf. les chapitres 1et 3 sur ces deux freins).




Après de nombreux acteurs - pure players - du commerce électronique (Pixmania, Ldlc, Cdiscount, Meilleurtaux, Boursorama, etc...), Mistergooddeal offre la possibilité à ses clients de retirer leurs achats dans l’un des treize points-retrait : quatre en région parisienne (Chilly Mazarin, Aulnay-sous-Bois, Coignières, Ste Geneviève des bois), et neuf en région (Bordeaux, Blois, Clermont-Ferrand, Lille, Lyon, Miramas (Marseille), Metz, Rennes,Toulouse).

Ce qui frappe dans la mise en oeuvre de cette option de livraison, c’est la localisation des points retraits en périphérie des villes et parfois loin des centres villes. Par exemple, le point-retrait de Lyon est à la Verpillère (34,5 km du centre ville), celui de Bordeaux à 15 km du centre ville, celui de Rennes à 20 km, celui de Marseille est à 65 km (Miramas)!

Par ailleurs, le retrait en entrepôt n’est pas possible pour tous les achats (les conditions sont différentes selon les entrepôts de la région parisienne et en région montant supérieur à 100 euros versus 300 euros) et plusieurs entrepôts n’acceptent pas les paiements sur place. Pour certains entrepôts, le client n’a pas la possibilité de choisir la date et l’heure de son retrait, l’entrepôt fixe un rendez-vous.

Comme nous l’analysons dans le chapitre 3 et le chapitre 8, les conditions de réussite de la partie livraison de la vente en ligne résident dans des délais courts, une flexibilité des horaires de livraison au choix du client, le choix d’un point retrait à proximité du domicile. On reste donc dubitatif face aux choix de Mistergooddeal. L’avenir dira si les clients sont prêts à parcourir de telles distances pour acquérir des produits même à bon prix.


Bookmark and Share

|

AuchanDrive: le pick-up par le client

Le groupe Auchan a testé le concept de la livraison de la commande en ligne dans des entrepôts dédiés pour accompagner son développement de commerce électronique. AuchanDirect ne livre que sur la région parisienne et sur la région lyonnaise.
Le groupe a donné le nom d’AuchanDrive à ce concept qui complète donc son développement en ligne.

auchandrive
Source: AuchanDrive.fr

La commande s’effectue sur le site Auchandrive sur lequel le client accède à 6 000 produits.
L’intérêt pour le client réside dans le fait qu’il n’a pas à descendre de son véhicule lors du passage au site AuchanDrive, un salarié d’AuchanDrive charge le coffre du véhicule avec la commande passée en ligne après le règlement de celle-ci à une borne sur le site AuchanDrive. En outre, les horaires de passage du client son à la sa convenance et lui donne un sentiment de contrôle sur la livraison qu’une commande sur AuchanDirect limite à deux zones de chalandise et à des plages horaires restreintes, comme l’illustre les plages horaires proposées

horaire_auchandirect
Source: AuchanDirect.fr

Il s’inspire des solutions d’origine américaine dans lesquelles le client se rend grâce à son véhicule dans une aire de livraison pour effectuer une commande (McDrive) ou effectuer des transactions (banques par exemple) ou encore regarder un film. Ce concept n’a donc rien de nouveau. Reste à savoir si ce format de livraison rencontre l’adhésion des clients. Le groupe ne communiquant guère sur les données, il est difficile de se faire une idée précise.

Après une phase de test dans la région lilloise et nantaise débutée en 2004, il semble qu’Auchan déploie désormais cette solution dans de plusieurs autres régions. On en veut pour preuve l’ouverture prochaine d’AuchanDrive à Epagny (74) à proximité d’un hypermarché Auchan comme en atteste cette photo.
Auchandrive.JPG


Cette ouverture compléter les quatre AuchanDrive de la région lilloise et ceux de Plaisir (78) et Le Pontet (84). On attend donc de voir quelles seront les autres ouvertures et si ce concept s’impose dans le commerce en ligne des produits alimentaires.


Bookmark and Share

|