Fraude en ligne les données 2010

La dématérialisation des transactions marchandes sur Internet permet de nombreux types de fraude: scam ou fraude 4-1-9, fraude au clic, usurpation d’identité, détournement de comptes clients par phishing, etc (1)... L’absence, dans la plupart des transactions courantes de type B2C, d’infrastructure d’authentification autorise les fraudeurs à tromper la vigilance des e-marchands. La sécurisation des transactions et des paiements constitue donc un enjeu de taille pour les acteurs du commerce électronique (voir le chapitre 4: Choix d'une infrastructure de commerce électronique).

Depuis 2007 (analyse de la fraude en ligne en 2007, et la fraude en ligne en 2008, analyse de l’année 2009), nous analysons les données fournies par l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement.

Les données de 2010 montrent une progression de la fraude à la carte bancaire sur les transactions en ligne en France à 0,273% contre 0,263% pour un montant de 73, 9 millions € (contre 51,9 millions € en 2009).
fraude2_2010
Source: Observatoire de la sécurité des cartes de paiement

Cinq catégories de produits/services concentrent à eux seuls 80% de cette fraude en ligne:



Secteurs

Montant en m€

En % du total

Voyage, transport

19,9

19,8 %

Services aux particuliers

17,3

17,3 %

Commerce généraliste et semi-généraliste

16,4

16,4 %

Téléphonie et communication

15,8

15,8 %

Produits techniques et culturels

10,9

10,9

En ce qui concerne le taux de fraude sur les transactions internationales, celui-ci régresse légèrement mais reste très supérieur (1,36% soit 5 fois supérieur) au taux français.

fraude1_2010
Source: Observatoire de la sécurité des cartes de paiement